RT2012-Eco

Spécialisés en thermique du bâtiment, nous vous assistons dans la validation de l’ensemble des exigences de la RT2012.

LES PLUS RT ECO

24 hours - Accueil

Votre Attestation sous 24h

man - Accueil

Un thermicien se charge des pièces administratives

call - Accueil

Échange direct avec un thermicien par téléphone

deal - Accueil

Assuré Responsabilité Civile et décennale

La RT 2012

Depuis le 1er janvier 2013, vous devez justifier de la prise en compte de la Réglementation Thermique 2012 de votre projet de construction à l’étape du permis de construire, puis à l’achèvement des travaux.
Spécialisés en thermique du bâtiment, nous vous assistons dans la validation de l’ensemble des exigences de la RT2012.

Processus de commande

Etape 1

Vous commandez votre étude sur notre site web

Etape 2

Vous précisez les caractéristiques de votre projet

Etape 3

Votre expert thermicien référent réalise votre étude

Etape 4

Vous réceptionnez votre étude certifiée conforme

Nos Offres

Pack ECO Permis

Supérieur à 50m²
160€
  • Etudes thermique RT 2012 (Calcul du coefficient Bbio)
  • Attestation RT 2012 obligatoire pour votre permis de construire de construction neuve ou d’extension
  • Récapitulatif des minimas d’isolation à respecter

Pack ECO Permis

Fin de travaux
240€
  • Etudes thermique RT 2012 (Calcul du coefficient Bbio)
  • Calcul du coefficient CEP
  • Attestation RT 2012 obligatoire pour votre permis de construire de construction neuve ou d’extension
  • Récapitulatif détaillé des parois constituant le bâti
  • Envoi du fichier xml à l’organisme de contrôle

Une question ? Nous vous rappelons gratuitement

Vous êtes professionnel ?

Un service personnalisé est proposé aux professionnels.

Contactez-nous afin d’établir le devis qui sera le plus approprié à vos besoins.

pro rt 2012 - Accueil

Appelez-nous :

09 67 39 83 88

Foire Aux Questions

La FAQ ne répond pas à votre question ?

N’hésitez-pas à nous contacter.

Quelle est la solution la moins couteuse au départ pour construire une maison conforme à la RT 2012 ?

Si votre maison est inférieure à 100m² de surface habitable, la solution qui revient le moins cher au départ est une solution poêle à granules + chauffe-eau thermodynamique + ventilation type hygro-réglable B, associé à un bâti traditionnel type parpaing creux et laine ou polystyrène. Cette solution “primo accédant” implique une bonne réflexion au départ dans la conception du traitement des ponts thermiques et dans l’orientation et position des vitrages.

Les agrandissements sont-ils soumis à la RT 2012 ?

Oui si la ShonRT de l’extension est supérieure à 150 m² ou si la ShonRT de l’extension représente plus de 30% de la ShonRT du bâtiment existant. Attention toutefois, dans certains cas, certains volets de la RT 2012 ne sont pas applicables (selon certaines conditions), notamment le test de perméabilité, la mise en place d’un chauffe-eau, le changement ect… A noter que dans tous les cas, seule l’extension est visée par la RT 2012.

Est-on obligé de faire appel à un bureau d'étude pour réaliser la note de calcul thermique liée à l'application de la RT 2012 ?

L’étude thermique doit être réalisée par un logiciel d’application évalué par le ministère (conformément aux articles 10 des arrêtés du 26 octobre 2010 et 28 décembre 2012, et ce à compter du 1er juillet 2013) mais les textes réglementaires n’imposent pas le recours à un bureau d’étude. Cependant, avoir recours à un professionnel pour la réalisation de cette étude ne peut être que bénéfique pour garantir le respect de la réglementation thermique 2012.

Qu'est-ce que le Bbio ?

Le Bbio est l’abréviation du terme pour exprimer le terme Besoin Bioclimatique, il est l’une des trois exigences principales de la RT 2012. Il valorise la conception bioclimatique du bâtiment pour en limiter les besoins. Le Bbio évalue le besoin de chauffage, de refroidissement et d’éclairage artificiel du bâtiment. Il est sans dimension et est exprimé en nombre de points. Ce coefficient est calculé, sur une année, en utilisant des données climatiques conventionnelles pour chaque zone géographique.

A l’intérieur du Bbio on distingue le Bbiomax :
Le Bbiomax fixe la limitation du besoin en énergie pour les composantes liées au bâti (chauffage, refroidissement et éclairage). Celui-ci est modulé en fonction de la typologie du bâtiment, de sa localisation géographique et de son altitude. Pour les maisons individuelles ou accolées, une modulation permet en outre de tenir compte de la surface, afin de ne pas pénaliser les petites constructions.

Le Bbio précise la nécessité d’atteindre des performances sur les points suivants :

      • La compacité (permet de limiter les déperditions des surfaces extérieures et les ponts thermiques).
      • L’orientation est l’un des points les plus importants d’une maison, privilégier les apports naturels tels que ceux du soleil principalement.
      • L’enveloppe extérieure doit être performante (bonne isolation et une perméabilité à l’air contrôlée et limitée) pour limiter toutes les dépenses énergétiques inutiles

Ce calcul est nécessaire pour le permis de construire. RT2012 ECO réalise votre attestation de prise en compte de la RT2012 au début de votre projet et dépose le calcul du Bbio sur le site du ministère.

Qu'est-ce que le TIC ?

Le Tic ou Température Intérieur Conventionnelle, mesure la température maximale conventionnelle dans votre maison neuve. La réglementation thermique 2012 est composée de trois éléments majeurs, le coefficient Bbio, le Cep et le Tic. Ce dernier (TIC) permet de limiter l’usage des équipements de climatisation.

A l’intérieur du Tic on distingue le Tic ref :
Le tic ref fixe un confort minimum en température intérieure à obtenir dans la future habitation. Pour cela la règlementation fixe le TIC ref comme une valeur maximum autorisée. Cette valeur varie en fonction du type de bâtiment, de ces paramètres constructifs et de sa zone géographique. Le Tic d’un logement est la moyenne des températures calculées pour les cinq jours les plus chauds de l’année. Cette moyenne ne doit pas dépasser le Tic de référence (TIC ref).

Le Tic : une maison confortable, même en été
La RT 2012 définit des catégories de bâtiments dans lesquels il est possible d’assurer un bon niveau de confort en été sans avoir à recourir à un système actif de refroidissement. Pour répondre à cette exigence, votre maison doit limiter l’entrée de chaleur, ou favoriser l’évacuation de la chaleur dans le but de maintenir une température agréable. L’isolation, l’inertie et l’étanchéité à l’air sont des paramètres importants, puisqu’ils favorisent le déphasage et limitent les échanges de flux de chaleur pour vous garantir une température constante tout au long de l’année : si en hiver vous ne perdez pas de chaleur, en été, vous éviterez qu’elle ne pénètre trop rapidement dans votre habitation.

Les critères pour optimiser la température intérieure conventionnelle (TIC):

  • Prévoir des volumes tampons qui limiteront la chaleur et le froid.
  • Prévoir des protections solaires mobiles.
  • Calculer soigneusement la distribution des baies vitrées (surfaces, orientations)
  • Prévoir des matériaux efficaces pour avoir une bonne inertie thermique (le béton, la brique)
  • En étudiant la possibilité d’aération des espaces, puits provençaux
  • Isoler parfaitement et limiter les ponts thermiques
  • Prévoir des éléments architecturaux qui limiteront le rayonnement direct (toiture végétalisée, casquette, avant-toit, pergola, etc.)

L’attestation de fin de chantier est validée si le TIC du projet et inférieur au TIC de référence.

Qu'est-ce que le CEP ?

Le coefficient CEP ou la Consommation d’Energie Primaire. Ce coefficient a pour objectif la mise en place d’équipements performants et la production d’énergie renouvelable permettant de limiter la consommation d’énergie primaire sur les 5 usages réglementaires minorée de l’éventuelle production d’électricité.

Les 5 usages réglementaires :

    • Chauffage
    • Refroidissement
    • Production d’eau chaude
    • Sanitaire
    • Eclairage
    • Auxiliaires (pompes et ventilateurs)

A savoir : Energie Primaire / Energie finale
L’énergie finale (kWhEF) est la quantité d’énergie disponible pour l’utilisateur final. Mais l’utilisation d’1 kWh d’électricité chez soi nécessite en réalité beaucoup plus d’énergie, car la production et la distribution de l’électricité engendrent beaucoup de pertes.L’énergie primaire (kWhEP) est la consommation nécessaire à la production de cette énergie finale. Par convention, du fait des pertes liées à la production, la transformation, le transport et le stockage.

A l’intérieur du CEP on distingue Cepmax: Le Cepmax fixe la limite en consommation d’un projet. Cet indicateur prend en compte les systèmes énergétiques et les auxiliaires. Cela signifie qu’en plus de l’optimisation du bâti (voir Bbio), il impose le recours à des équipements énergétiques performants, à haut rendement.

Le coefficient Cepmax exprime un seuil à ne pas dépasser : 50 kWhEP/m2/an modulé en fonction de :

    • la localisation géographique
    • l’altitude
    • le type de bâtiment (les exigences sont différentes selon qu’il s’agit d’un immeuble de bureaux ou d’un immeuble d’habitation par exemple)
    • la surface moyenne des logements
    • le volume d’émission de gaz à effet de serre des énergies utilisées
    • Déduction de la production d’électricité  à demeure. (par exemple par un système photovoltaïque)

Une dérogation pour le logement collectif : Le coefficient Cepmax est temporairement augmenté de 7,5 kWhEP/m2/an jusqu’au 1er janvier 2018. (Arrêté du 19 décembre 2014)

  • Augmenter l’épaisseur des isolants pour diminuer la consommation de chauffage.
  • Diminuer les ponts thermiques à l’aide de rupteurs de ponts thermiques pour diminuer la consommation de chauffage.
  • Utiliser un système de chauffage utilisant le moins d’énergie primaire possible : Pompe à chaleur, chaudière bois, chaudière gaz condensation
  • Augmenter les surfaces vitrées côté sud pour diminuer les consommations d’éclairage et de chauffage
  • Production de l’eau chaude sanitaire par un système thermodynamique ou solaire thermique
  • Installer des panneaux solaires photovoltaïques vous permet de diminuer votre Cep